Maladies parodontales et maladies systémiques

Selon Suzanne LAURENT dans les Lectures de la Semaine de l’Académie Américaine de Parodontologie (AAP), la bouche est la porte d’entrée du corps. Elle contient un grand nombre de bactéries pour la plupart inoffensives.
Une hygiène buccale correcte associée à des défenses immunitaires normales permet de contrôler le nombre des bactéries. Néanmoins, quand l’hygiène orale est insuffisante, l’augmentation du nombre des bactéries conduit à des infections orales comme les caries dentaires ou les maladies parodontales qui détruisent l’os qui soutient les dents.

L’inflammation déclenchée localement peut aussi affecter le reste du corps. Les malades ayant une maladie cardio-vasculaire, qui sont diabétiques ou les femmes enceintes doivent porter attention particulière à leur hygiène buccale.

Le Dr Jeffrey COLNES, cardiologue de l’hopital régional de Portsmouth rappelle que l’association entre les maladies cardio-vasculaires et les maladies parodontales est connue depuis une centaine d’année. Mais scientifiquement, il est impossible de définir si la maladie parodontale cause la maladie cardio-vasculaire ou l’inverse. Les deux maladies partagent des risques communs comme par exemple l’usage du tabac.

Selon le Dr DI BONA (Exeter group) il est difficile d’établir une causalité, mais il est clair que les facteurs de risques sont identiques. La plupart du temps les patients ignorent qu’ils ont une maladie parodontale. Afin de prévenir cette maladie, le mieux est d’agir en amont par une hygiène buccale stricte, particulièrement si des risques cardio-vasculaires existent. Il est nécessaire de brosser les dents après chaque prise alimentaire en utilisant des bossettes inter dentaires et du fil dentaire. Il est nécessaire également de faire une visite au cabinet dentaire tous les trois à six mois plutôt qu’une fois tous les ans.

Une autre maladie cardio-vasculaire est l’endocardite. Les valves cardiaques peuvent être atteintes par les bactéries de la bouche. Le Dr COLNES rappelle que les bactéries buccales passent dans le sang au cours d’un soin, suivent le courant sanguin et infectent les valves cardiaques.

Il est nécessaire de prévenir les maladies parodontales chez les diabétiques.

Dans les grossesses, les changements hormonaux peuvent amplifier la réaction des tissus gingivaux aux bactéries. Les recherches menées par l’Académie de Dentisterie Générale (Academy of General Dentistry) suggèrent un lien entre les enfants prématurés ou de faible poids à la naissance avec les gingivites.

Les bactéries buccales déclenchent en fait des réactions inflammatoires buccales et générales qui altèrent la santé des individus. Leur strict contrôle permet une prévention efficace.

Publié dans Actualités

Actualités