Facteurs de risques dans les maladies parodontales

Les bactéries buccales constituent le risque principal de maladie parodontale. Mais d’autres facteurs concourent au risque :

Age

Au fur et à mesure des années, l’accumulation bactérienne provoque l’inflammation gingivale et osseuse. L’os disparaît, compromettant les dents.

Tabac

La consommation de tabac est responsable de nombreuses maladies telles que les maladies cardio-vasculaires, respiratoires, les cancers et d’autres. Elle est liée également au développement des maladies parodontales en isolant spécifiquement certaines souches bactériennes et en provoquant un vieillissement tissulaire.

Facteurs génétiques

Certains patients présentent des facteurs génétiques modifiant la réponse immunitaire et favorisant la maladie parodontale et la disparition des dents malgré une hygiène poussée.

Stress

Le stress est connu comme facteur aggravant de nombreuses affections telles que l’hypertension ou les cancers. Le stress est également un facteur précipitant les maladies parodontales. Il agit en inhibant les pouvoirs de défenses de l’organisme.

Médications

Certains médicaments comme les contraceptifs, les antidépresseurs, des médicaments destinés au traitement des maladies cardiaques et d’autres peuvent avoir un effet délétère sur la santé parodontale.

Bruxisme

Le serrement des mâchoires ou bruxisme provoque des forces importantes qui surchargent les dents et peuvent altérer les tissus de support des dents, accélérant la disparition des dents.

Maladies systémiques

Toutes les maladies systémiques d’origine auto-immunologiques comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète et les rhumatismes, (entre autres) peuvent amplifier les maladies parodontales.

Malnutrition et obésité

Les régimes alimentaires déséquilibrés conduisent à un déficit d’éléments nutritifs essentiels et peuvent conduire aux maladies parodontales ou à leur aggravation.

Actualités